CAMEROUN     

Contexte

Entre 2015 et 2017, le Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle du Cameroun a exprimé deux demandes à l’OIF :

Un appui à l’instauration d’une démarche d’évaluation en APC dans la FPT. Dans un contexte d’insertion à l’économie et à l’emploi, l’importance de mettre en place une structure d’évaluation est une priorité des États et gouvernements engagés dans une réforme de leurs systèmes de FPT.

 Un appui à l’élaboration d’un cadre national de certification

Résultats

1 – En partenariat avec le Collège Communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB – Canada)  et le CEGEP de Sherbrooke (Québec/Canada), l’OIF a appuyé le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (MINEFOP) à mettre en place une démarche d’évaluation conforme aux modalités de mise en œuvre de l’APC.

Les résultats atteints :

  • Appropriation continue du processus de mise en œuvre de l’APC : liens entre les informations présentées dans les référentiels et guides et l’utilisation que l’on peut en faire pour la préparation de l’épreuve de certification.

 

  • Concertation accrue des intervenants du MINEFOP dans le processus de création des épreuves de certification : compréhension de leurs rôles, interrelations, etc.;

 

  • Habiletés de conception des épreuves de certification sont renforcées ainsi que les capacités en matière d’évaluation en APC.

 

  • Identification d’éléments à inclure dans un cadre national de certification visant à harmoniser et à améliorer les pratiques d’évaluation et de certification dans les différents niveaux de qualification au Cameroun

 

2 – Le séminaire, en réunissant 20 représentants, principalement des gestionnaires, provenant des principaux Ministères et Organismes concernés :

  • Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle (MINEFOP)
  • Ministère des Enseignements Secondaires (MINESEC)
  • Ministère de l’Enseignement Supérieur (MINESUP)
  • Ministère de l’Économie
  • Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER)
  • Ministère de l’Élevage, des Pêches et des Industries Animales (MINEPIA)
  • Groupement Inter patronal du Cameroun

a atteint les résultats suivants :

– une compréhension commune des CNC/CNQ : définition, portée et objectifs :

Après une présentation et divers échanges sur les principaux CNC et CNQ, les participants ont défini les principaux objectifs que devrait poursuivre le Cameroun dans la mise en place de son CNC/CNQ.

Objectifs du Cameroun concernant son cadre national de qualifications

  • Objectif 1 : Assurer la consolidation du système de formation professionnelle
  • Objectif 2 : Permettre une meilleure intégration des systèmes d’éducation et de formation
  • Objectif 3 : Procéder au renforcement des liens formation/emploi
  • Objectif 4 : Assurer une meilleure intégration des diplômes de formation professionnelle dans la vie économique
  • Objectif 5 : Améliorer la qualité des programmes et des parcours de formation et d’apprentissage
  • Objectif 6 : À moyen terme, instaurer des mécanismes d’échanges, de concertation et de collaboration entre les systèmes de formation professionnelle des États de la CEMAC pour améliorer la qualité de la formation offerte, assurer la reconnaissance mutuelle des diplômes de formation professionnelle ainsi que la mobilité des travailleurs diplômés.

– une première hypothèse d’un CNC/CNQ Camerounais

Le Cadre National de Qualification repose sur une démarche qui prend appui sur la situation du marché du travail.

Le CNQ retenu présente 10 niveaux de diplômes :

La formation professionnelle de niveau secondaire est présentée comme un continuum s’échelonnant des formations conduisant à des diplômes d’ouvrier semi-spécialisé (niveau 2), d’ouvriers qualifiés (niveau 4), d’ouvriers qualifiés avec mention de perfectionnement (niveau 5) et de technicien (niveau 6).

La formation générale comprend les diplômes de niveau 1, fin primaire, 3 mi-secondaire et 6 fin secondaire (Bac).

Les niveaux 7-8-9-10 visent les diplômes de formation professionnelle des emplois très hautement qualifiés. Le niveau 7 correspond à un diplôme de technicien supérieur alors que les niveaux 8-9-10 correspondent aux niveaux de la licence, de la maîtrise et du doctorat ou leurs équivalents.

Pour les diplômes de chacun de ces niveaux, des préalables académiques sont présentés. La durée de chaque niveau de formation sera déterminée par règlementation, il a été suggéré les durées suivantes : pour le niveau 2 ; durée de 6 mois à un an, pour le niveau 4 durées de 1,5 à 2 ans, pour le niveau 5 durées d’une année et pour le niveau 6 : durées de 2 à 3 ans.

Les flèches pleines indiquent un cheminement normal qui respecte les conditions générales d’accès à la formation ou aux diplômes. Les flèches pointillées représentent des cheminements conditionnels (passerelles).

L’accès aux divers diplômes de formation professionnelle peut également se réaliser, pour les personnes ayant développé des compétences sur le marché du travail, par l’intermédiaire de la validation des acquis de l’expérience (VAE). Selon les disponibilités organisationnelles, il sera également possible d’accéder à la formation manquante pour compléter les compétences et obtenir  le diplôme.