Économie numérique: ‘’Les Tic offrent un énorme gisement à exploiter’’, indique Sidi Touré

Économie numérique: ‘’Les Tic offrent un énorme gisement à exploiter’’, indique Sidi Touré
Selon le ministre Sidi Tiémoko Touré, l’employabilité des jeunes constituent une priorité pour le gouvernement. Les jeunes ont été mis au cœur de la stratégie de développement car ils constituent 77% de la population ivoirienne.
« Dans les pays en développement, les Tic offrent un gisement à exploiter qui offre une des nombreuses opportunités pour la célérité et la croissance à travers la promotion des applications et services en ligne et des paiements par téléphonie mobile, des systèmes d’informations agricoles, systèmes d’informations sanitaires, des logiciels, des projets de renforcement de capacités et d’une réglementation », a déclaré Sidi Tiémoko Touré, ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique.

C’était le 10 février, à Abidjan-Cocody, lors d’un séminaire organisé par l’Institut Afrique-Monde-Côte d’Ivoire (Iam-Ci) dirigé par Denise Houphouët-Boigny, en collaboration avec Mtn-Ci autour du thème: « Les opportunités du numérique dans l’employabilité des jeunes en Côte d’Ivoire ».

Selon le ministre Sidi Tiémoko Touré, l’employabilité des jeunes constituent une priorité pour le gouvernement. Les jeunes ont été mis au cœur de la stratégie de développement car ils constituent 77% de la population ivoirienne. « Ils constituent un vivier d’opportunités et de création de valeurs. La révolution de la technologie de l’information et de la communication alimente aussi la création d’entreprises et les séries des technologies sont nombreuses à utiliser leurs énergies créatives pour se lancer comme entrepreneur ».

Pour lui, il est possible de promouvoir le développement en Afrique et de créer des emplois à travers cette technologie. Ce forum, dira-t-il, vise donc à contribuer au débat sur l’insertion professionnelles des jeunes en exploitant les opportunités offertes par le numérique ainsi que renforcer leurs capacités d’entrepreneuriat et de leadership afin de les auto-employer et faire d’eux des créateurs d’emplois et des agents de changements.

Aussi, conscient que l’entrepreneuriat peut offrir des opportunités fiables à la jeunesse, le gouvernement a mis en œuvre une politique visant à inciter les jeunes diplômés à devenir des créateurs d’emplois et non des chercheurs d’emplois.

Des projets qui tiennent compte des réalités quotidiennes. Entre autres, le lancement de pro-Jeunes d’une valeur de 8,4 millions de dollars, soit près de 5 milliards de FCfa pour la formation des jeunes à l’entrepreneuriat (environ 10 000 jeunes de 15 à 24 ans), un report (plateforme numérique à travers lesquels les jeunes peuvent interagir), un appui à l’auto-emploi pour environ 10 000 jeunes, l’opération Agir pour les jeunes lancée en 2015 avec 12 000 jeunes bénéficiaires pour 3,6 milliards de FCfa investis et qui sera reconduite en 2018, la plateforme de financement pour les projets individuels et collectifs structurants (93 projets certifiés en 2017 pour environ 3 milliards de Francs au profit de 5000 bénéficiaires et 900 projets visés en 2018). C’est pourquoi le ministre a tenu à saluer de telles initiatives qui visent la promotion des Tic auprès des jeunes.

Laisser une réponse