Emploi et Insertion : le Ministre Sidi Touré fait le bilan de ses actions à l’UNJCI

Emploi
Le Ministre Sidi Touré a été l’invité du 22eme Presse Club de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) ce lundi 15 février 2018 à la Maison de la Presse d’Abidjan. Les échanges ont porté sur « La Politique Nationale de la Jeunesse : outil stratégique de Promotion de la Jeunesse, d’Emploi des Jeunes et de Service Civique ». Le Ministre a surtout mis l’accent sur les chiffres qui résument les différentes avancées notables de son département ministériel en termes de prise en charge des jeunes.
« Il s’agit d’une stratégie globale, intégrée, pertinente et cohérente d’insertion professionnelle des jeunes au travers de l’entrepreneuriat, l’emploi salarié, et le développement des compétences », a précisé le ministre d’entrée de jeu.
Au titre des programmes en faveur du développement des compétences 52.129 jeunes ont bénéficié des programmes « Une formation, mon passeport pour l’emploi » et les Formations Complémentaires Qualifiantes (FCQ). En faveur de l’emploi salarié, ce sont 36.728 jeunes qui ont bénéficié des stages-école, des stages de qualification et d’emploi direct pour multiplier leur chance sur le marché du travail.
41.593 jeunes ont été soutenus dans le cadre du développement de leurs Activités Génératrices de Revenus (AGR) et leurs Micro-entreprises, ainsi que dans les Travaux à Haute intensité de Main-d’œuvre (THIMO), de 2015 à 2017. Il s’agit d’appui technique et financier à l’auto-emploi et à l’entreprenariat selon le Ministre Sidi Tiémoko Touré.
Ces résultats sont la conséquence « d’une stratégie globale, intégrée, pertinente et cohérente d’insertion professionnelle des jeunes au travers de l’entrepreneuriat, l’emploi salarié, et le développement des compétences ». Cette stratégie est exécutée par l’Agence Emploi Jeunes, le guichet unique pour l’emploi des jeunes en Côte d’Ivoire et le Bureau de Coordination des Programmes d’Emploi (BCPE) en charge de la gestion des fonds fiduciaires des institutions et organismes partenaires.

Perspectives 2018

En termes de perspectives, le ministre a annoncée plusieurs initiatives en faveur des jeunes. Il est prévu au titre du programme développement des compétences de toucher 76 700 bénéficiaires (Formations Complémentaires Qualifiantes 35 000, Apprentissage 6 700, Stage développement des compétences 35 000). Quant au programme d’accès à l’emploi salarié, le Ministre prévoit l’insertion de 8 500 jeunes (Requalification et reconversion : 1 650 et stages d’accès à l’emploi salarié : 6 850). Le programme auto-emploi et entreprenariat prendra en charge 35 484 jeunes (THIMO : 17 455, AGR 14 795, Programme d’Appui à la Production Avicole Nationale (PAPAN) 3 299).
Par ailleurs, un programme d’incubation de 500 start-ups sera mis en œuvre, ainsi que l’encadrement en incubation de 20 agripreneurs (10 filles et 10 garçons) dans le cadre de la phase pilote du projet d’emploi des jeunes dans l’agribusiness en Côte d’Ivoire, dénommé (Enable Youth).
Quant aux jeunes en proie aux comportements déviants, d’incivisme, le Ministre projette d’opérationnaliser le projet de loi portant réintroduction du service civique, après son adoption par l’Assemblée Nationale et la prise des décrets subséquents.
Il est prévu d’ouvrir les Centres de Service Civique pour l’Action et le Développement (CSCAD) de Bouaké, Sassandra, Bondoukou et Treichville, d’identifier et mettre en mission 216 bénéficiaires du programme pilote du Service National Jeunes avec 50% de filles; d’organiser une campagne de communication pour le changement de comportement (CCC) sur les nouvelles formes de violences et le terrorisme chez les adolescents et les jeunes; enfin, de lancer une campagne globale de communication sur le civisme et la citoyenneté sur toute l’étendue du territoire national.