Formation en entreprenariat dans les énergies renouvelables: 120 jeunes bénéficiaires ont reçu leurs attestations

Formation en entreprenariat dans les énergies renouvelables: 120 jeunes bénéficiaires ont reçu leurs attestations

Démarrée le 22 mai dernier, la formation des jeunes techniciens et ingénieurs et des professionnels du privé béninois dans le domaine des énergies renouvelables a été close, samedi 2 juin dernier au Centre de formation et de perfectionnement de la Communauté électrique du Bénin à Abomey-Calavi par le ministre Dona Jean-Claude Houssou. A l’occasion, les 120 bénéficiaires ont reçu leurs attestations de participation.

Outillés en entreprenariat dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique dans le cadre du projet Renforcement des capacités des acteurs du secteur de l’énergie au Bénin (Recased) de l’Union européenne, les jeunes diplômés et les professionnels du secteur privé en énergie ont reçu leurs parchemins, vendredi dernier à Abomey-Calavi.

Arnaud Zannou, coordonnateur de l’Unité chargée de la politique de développement des énergies renouvelables (Uc/Pder), a précisé que la formation des 120 stagiaires s’est déroulée autour de trois modules. Il s’agit de la création d’entreprise dans le monde professionnel, la simulation et l’optimisation énergétique et les mini-réseaux propres pour l’électrification rurale dont l’électrification hors-réseau. Ils ont été dispensés par huit experts formateurs de rang international dont trois Européens et cinq de l’Ecole polytechnique d’Abomey-Calavi, de l’Ecole supérieure des métiers des énergies renouvelables (Esmer) et de l’Association interprofessionnelle des spécialistes des énergies renouvelables du Bénin (Aiser). « Ce sont 70 % de professionnels et 30 % d’universitaires », révèle-t-il. Autres caractéristiques de la formation, c’est que sur les 120 apprenants, on dénombre 2/3 d’étudiants finissants, 1/3 de professionnels et 15 % de femmes.
Pour améliorer la formation pour les futurs bénéficiaires, il préconise la mise en place d’un suivi pour évaluer ceux de la première vague afin d’en évaluer les succès et même les échecs.
Oliver Nette, chef de de la délégation de l’Union européenne au Bénin, met l’accent sur l’aspect emploi des jeunes. A l’en croire, la formation s’est déroulée dans le cadre d’un partenariat innovant entre le monde académique et le monde professionnel. Cette option est faite, explique-t-il, pour « faciliter l’accès des jeunes à l’emploi et l’auto-entreprenariat dans le marché des énergies renouvelables ». « L’objectif est de dynamiser le marché de l’emploi, de mettre en contact les étudiants avec les employeurs potentiels et d’encourager l’initiative individuelle et l’auto-entreprenariat », clarifie Oliver Nette. La formation, poursuit-il, relève du projet de l’UE dénommé Renforcement des capacités des acteurs du secteur de l’énergie au Bénin (Recased).

Satisfaire les besoins des populations en énergie

Situant la formation dans son contexte, à la cérémonie de clôture, le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, rappelle que pour accélérer la satisfaction des besoins en services énergétiques des populations, le Bénin s’est engagé dans diverses initiatives. Il signale que pour répondre à l’objectif n°7 des objectifs du développement durable visant à « garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes à un coût abordable » à l’horizon 2030, le gouvernement a compris l’ampleur des efforts à fournir. Ainsi, la promotion des énergies renouvelables est en bonne position dans le Programme d’actions du gouvernement avec un accent sur l’emploi des jeunes. Soulignant l’avantage de ce choix, il fait savoir qu’on ne saurait parler d’accès durable à l’énergie ou aux services énergétiques sans prendre en compte de façon particulière les énergies renouvelables dont « la flexibilité d’utilisation permet d’atteindre les localités les plus éloignées du réseau conventionnel ». Il ajoutera que « les recherches accélérées dans ce domaine contribuent à la réduction des coûts au fil des années ». Ce qui, selon lui, rassure et conforte dans l’option de mettre ce type d’énergie au cœur du développement énergétique au Bénin.
Revenant à la formation pour en relever la pertinence, il note qu’elle a abordé des problématiques qui sont d’actualité au Bénin. En effet, elle aura permis de mettre l’accent sur la promotion de l’emploi en relation avec le sous-secteur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. S’adressant aux récipiendaires, il leur fait comprendre qu’ils viennent de franchir le premier pas vers le développement de leurs activités dans le domaine des énergies renouvelables. « Cette formation a permis de vous doter des outils techniques et pédagogiques nécessaires pour faciliter votre insertion professionnelle et aider le secteur privé à mieux organiser son business pour son émergence », insiste le ministre de l’Energie tout en les exhortant à maintenir la veille technologique dans le domaine pour ne pas être dépassés.
Aux dires du chef de la délégation de l’Ue au Bénin, Oliver Nette, cet effort sera renforcé, au cours de l’année académique prochaine, avec les principales structures d’enseignement universitaire et technique du pays. A ce propos, Madeleine Bibée Ngo, porte-parole des récipiendaires, promet au nom de ses pairs de s’inscrire encore pour les prochaines sessions sans oublier de remercier les initiateurs du projet Recased.