GUINÉE     

Contexte

De 2015 à 2018, l’appui de l’OIF puis de l’IFEF s’est concentré sur le transfert d’outils et de compétences pour que le Ministère de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et  du travail (METFPET) puisse élaborer une offre de formation professionnelle pour le secteur de l’artisanat urbain et péri-urbain de la Guinée qui représente 300 000 maîtres artisans et environs 900 000 apprentis dans 105 corps de métiers présents dans l’artisanat utilitaire (90% des métiers du BTP, de production de biens), de service (tous métiers en lien avec les réparations, maintenance) et d’art dont l’hôtellerie et le tourisme. L’amélioration de la productivité et de l’emploi dans le secteur informel de l’économie est l’une des priorités du gouvernement.

Résultats

1 – Dans un premier temps, de 2016 à 2017, l’action de l’OIF a consisté à accompagner et à encadrer 10 cadres du Ministère en charge de la formation professionnelle (METFPET), 5  cadres du Ministère de l’hôtellerie/Tourisme et de l’artisanat (MHTA) et 10 représentants de la Fédération nationale de l’artisanat guinéen (FENAG) qui représente 150 000 maîtres artisans sur l’ensemble du territoire pour qu’ils soient en mesure de rédiger une stratégie d’offre de formation pour les maîtres artisans et les apprentis.

L’expertise de l’OIF a permis à la Guinée de structurer ce programme cadre qui prend en compte l’existant en termes de la FPT initiale, la structure de l’économie (les secteurs porteurs) et la structure des emplois. Dans les métiers porteurs, il définira les niveaux de qualifications. Enfin, il déterminera la mise en œuvre de la formation professionnelle.

2 – En 2017 et 2018, un transfert d’expertise a été organisé pour l’élaboration de formation qui applique l’Approche par les compétences, adapté au secteur de l’artisanat et à son mode d’apprentissage: formation-action fondée sur le métier de mécanicien-auto de niveau CAP (10-12 ans d’école) considéré comme porteur d’emploi et défini dans le diagnostic du plan décennal.

3 – Pour aider au financement des priorités de la politique de FPT du Ministère, un appui est en cours pour accéder aux financements de partenaires techniques et financiers : création d’une coordination des PTF actifs en FPT en Guinée.