L’Office national de l’emploi lance un nouveau dispositif pour soutenir l’entrepreneuriat

L’Office national de l'emploi lance un nouveau dispositif pour soutenir l’entrepreneuriat

Le gouvernement gabonais ne tarit pas d’initiatives dans la lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale. La dernière en date, est le lancement ce 27 février 2019, du Fonds « ONE-Entreprendre », par l’Office national de l’emploi (ONE).

Il s’agit d’un nouveau programme d’insertion qui vient renforcer les mesures qui existent déjà et allant dans ce sens. En effet, l’ONE-Entreprendre est un dispositif émanant d’un partenariat public-privé avec un double objectif. D’abord celui de mettre à la disposition des demandeurs d’emploi, souhaitant s’orienter vers l’auto-emploi, un accompagnement spécifique pour le financement de leurs activités. Mais également, celui de permettre à des personnes exclues du marché du travail et du système bancaire traditionnel de créer leur propre entreprise et donc leur propre emploi, grâce à ce mécanisme.

Selon le directeur général de l’ONE, Hans Landry Ivala (photo), « C’est un fonds qui va servir notamment dans l’écosystème entrepreneurial à lever un certain nombre de verrous. Il y a un certain nombre d’initiatives qui ont été prises pour pouvoir amener les Gabonais de tout âge à s’intéresser à l’entrepreneuriat comme autre débouché pour pouvoir résoudre le problème du chômage dans notre pays. Et la plupart se sont toujours butés à l’accès au financement, parce que les banques demandent un certain nombre de garanties pour pouvoir octroyer des crédits. Donc ce fonds va permettre de lever ces verrous.», a-t-il indiqué.

Pour atteindre ses objectifs, l’ONE travaille avec l’incubateur national JA Gabon, partenaire technique, qui va former les équipes de l’ONE pour l’accompagnement des porteurs de projets.

Radia Garrigues, directrice exécutive de JA Gabon décline ici le dispositif fonctionnel de ce nouvel instrument. « On a travaillé avec l’ONE sur le montage initial. Maintenant notre action va porter sur la formation des formateurs à l’ONE, qui vont accompagner les porteurs de projets. Nous allons former les agents de l’ONE sur les programmes JA, qui à leur tour accompagneront ces porteurs de projet jusqu’à la levée de fonds. Et une fois cette phase terminée ces derniers devront postuler auprès de l’établissement de microfinance Epargne & Développement du Gabon (EDG), pour solliciter une levée de fonds. Car l’EDG est la structure financière partenaire dans ce projet auprès de laquelle ce fonds a été déposé. A partir de cette étape c’est EDG qui suivra les projets.», a-t-elle expliqué.

Par ailleurs, dans le cadre du développement à l’échelle nationale d’un réseau d’incubateurs, JA Gabon collaborera aussi avec l’ONE pour permettre à la structure de s’installer dans les villes où elle n’est pas encore présente.

En procédant au lancement officiel de ce nouveau concept, la ministre de l’Emploi, de la Jeunesse, de la Formation professionnelle, de l’Insertion et de la Réinsertion, Nanette Longa-Makinda, s’est réjouie de cette nouvelle initiative, visant à proposer une démarche pragmatique et des pistes d’actions concrètes pour mieux accompagner l’insertion des jeunes via l’auto-emploi.

Au cours de cette cérémonie, des attestations de reconnaissance au Top 9 des entreprises contributrices du dispositif ont été remises, ainsi qu’un chèque de plus de 151 millions FCFA, à l’EDG qui est retenu pour héberger le fonds.

Il est à noter que le Fonds « ONE-Entreprendre », est constitué d’une partie des ressources issues des frais de gestion supportés par les employeurs signataires d’une convention de partenariat dans le cadre du Contrat d’apprentissage jeunesse (CAJ).

Stéphane Billé