Renforcement de l’employabilité et de l’insertion professionnelle des jeunes filles et garçons dans régions d’Agadez et Zinder

Visite de travail du ministre Jean Asselborn à Agadez au Niger

Le ministre Asselborn s’est rendu le 7 février 2018 à Agadez, la plus grande région du Niger, pour se rendre compte de la situation en termes de sécurité, de développement et de migration.

La journée a commencé par un échange de vues avec le Gouverneur d’Agadez, le maire et le préfet. Ils ont confirmé que la situation sécuritaire dans la région est calme.

Le chef de la diplomatie luxembourgeoise et sa délégation ont ensuite été reçus par le Sultan d’Agadez, qui a expliqué les fonctions de médiateur et d’autorité spirituelle qu’il joue pour la communauté touarègue d’Agadez.

Le point d’orgue du séjour était la visite du centre de transit géré par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) à Agadez. Ses responsables ont expliqué qu’à l’heure actuelle, le centre accueille 729 migrants qui attendent d’être rapatriés vers leurs pays d’origine, après un parcours migratoire souvent douloureux qui les a menés en Libye et en Algérie. Des ressortissants de 19 pays sont dans le centre de transit; les plus nombreux viennent du Soudan, du Mali et de la Guinée Conakry. Jean Asselborn a pu assister au processus d’identification d’un jeune migrant camerounais et recevoir des explications sur l’appui psychologique et l’aide à la réinsertion des migrants.

La visite a également permis de voir les activités de formation en techniques de maraîchage, en particulier la culture de l’oignon et des tomates, dans le cadre d’un projet financé par le Fonds fiduciaire pour l’Afrique de l’Union européenne et mis en œuvre par l’Agence luxembourgeoise pour la Coopération au Développement, Lux-Development. Ce projet vise à contribuer au développement économique des régions d’Agadez et Zinder en appuyant la formation et l’insertion professionnelle des jeunes filles et garçons. Actuellement 860 jeunes suivent ces formations à Agadez, l’objectif d’ici 2019 est de former 6000 jeunes.

Les autorités d’Agadez se sont montrées reconnaissantes de l’appui de la Coopération luxembourgeoise, non seulement dans le domaine de la formation professionnelle, mais aussi dans le domaine de l’eau et de l’assainissement: 31 forages ont été réalisés dans neuf communes de la région. De son côté, le ministre Asselborn a loué les efforts des autorités nigériennes pour combattre la migration illégale et le trafic de migrants, tout en traitant les migrants dans le plein respect de leur dignité humaine et des droits de l’homme.

Lors de son passage à Agadez, Jean Asselborn s’est rendu à l’antenne locale de la mission de l’Union européenne EUCAP Sahel, en compagnie du commissaire luxembourgeois qui participe à cette mission. Par son action, EUCAP Sahel renforce les capacités des forces de sécurité intérieure du Niger, un élément important pour améliorer le fonctionnement de l’Etat, aussi en matière de lutte contre la migration illégale. Le Luxembourg soutient EUCAP Sahel par la mise à disposition de personnel et par le financement d’équipements tels que des véhicules et des garages mobiles.

Un passage par le village artisanal d’Agadez, mis en place lui aussi avec l’appui du Luxembourg, a conclu cette visite riche en enseignements sur la réalité du terrain dans une région au carrefour des routes migratoires, entre l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique du Nord.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes